Archive de la catégorie YouTube

LE BLOG

5 septembre 2010 | Outils technologiques, Web Marketing, YouTube | 1 Commentaire

Le blog est une page Web à caractère personnelle constituée de billets écrits par une personne physique selon un rythme périodique, tous les jours, chaque semaine, au fil des mois. Plusieurs formes d’expression sont utilisées. On retrouve dans la blogosphère des videoblogs (forme audiovisuelle), des weblogs (forme littéraire), des bdlogs (forme graphique), des photoblogs (publication d’images) et des audioblogs (forme sonore). L’une des particularités du blog est que le visiteur de passage peut y laisser des commentaires. Pour les théoriciens et analystes du phénomène, cette idée de discussion est essentielle. On anime généralement un blog pour être lu, et partager ses opinions avec les internautes de passage; on les interpelle, en espérant qu’ils réagiront. Pour d’autres, leurs motivations, peuvent aller du partage de connaissances, l’envoi de nouvelles à leurs proches, l’énoncé d’opinions politiques ou encore la volonté de se montrer, généralement sous un jour positif. On voit poindre au cours des dernières années, l’utilisation du blog comme outil de Web marketing.

Comme contenu, il peut être constitué de réflexions personnelles à partager, d’une critique sur les films, sur la musique, les émissions de TV, de points de vue sur des éléments d’actualité ainsi que pour partager des photos ou des vidéos. Pour certains, le blog permet d’exprimer des opinions plus personnelles et d’évoquer des sujets qui n’ont pas forcément rapport avec leur vie professionnelle. Pour d’autres, c’est à l’instinct qu’ils placent des billets sur leur blog contenant les anecdotes quotidiennes de leur vie familiale ou encore leur carnet de voyage. Tous les sujets sont possibles.

Les premiers blogs sont apparus au Canada à la fin des années 1990, mais n’ont vraiment pris de l’ampleur que récemment en recrutant son public à partir de l’énorme bond en avant de l’Internet et de la désaffection des médias écrits comme les journaux et revues. Les blogs ont servi à l’origine à présenter des notes et commentaires sur des pages Web visitées par des individus. D’ailleurs, ce genre reste toujours populaire aujourd’hui dans la blogosphère. L’apparition des systèmes de gestion de contenu, WYSIWYG, qui permettent d’automatiser la mise en page d’un site et qui facilite le développement de sites personnels a été un fait marquant de l’implantation à grande échelle du phénomène. Skyblog, apparu en 2002 , est l’un des premiers même s’il ne disposait pas de toutes les fonctionnalités habituellement attendues. Il a rencontré un succès rapide, particulièrement auprès des adolescents qui y publient leurs photos essentiellement. Le phénomène blog a évolué grâce aux améliorations techniques et matérielles de l’informatique et permet de publier toutes sortes de documents multimédias : images, mais surtout sons et vidéos, notamment par l’attrait de services d’hébergement, en particulier YouTube, ce qui enrichit très sensiblement la lecture. Le phénomène connaît son succès grâce à une grande facilité de publication, une grande liberté éditoriale et une grande capacité d’interaction en temps réel avec le lectorat.

Un blog est généralement libre d’accès, et offre la possibilité aux visiteurs de commenter chaque billet suivant un formulaire Web automatisé. Le blogueur agit à titre de modérateur pour s’assurer que les commentaires sont conformes aux principes de droit et au respect de la vie privée. De plus en plus de blogs deviennent le centre d’échanges approfondis au sujet duquel se passionnent auteurs et lecteurs, notamment au sujet de l’actualité ou des développements techno du Web. Le blog se transforme en une sorte de forum électronique. Les blogs sont souvent centrés sur la publication d’opinions. Ce n’est pas pour rien que c’est l’instrument favori de beaucoup de journalistes ou d’hommes politiques. Sur ce plan, c’est un intermédiaire entre la page perso (l’auteur parle et personne ne répond), et le forum de discussion (tout le monde parle à égalité). Par la force et la rapidité des échanges sur le Web, un blog peut devenir célèbrissime au sein de la communauté à laquelle il appartient en très peu de temps. On appelle ce phénomène : buzz. De nombreux individus et entreprises utilisent les blogs à des fins commerciales. Des messages peuvent être créés, des analyses de produits, des nouvelles de développement de l’entreprise ainsi que des critiques de consommateurs sur les produits peuvent y apparaître. Ils peuvent également lier leur blog aux sites Web d’entreprise ou encore au tunnel des ventes sur le Web.

Les sites de blogging offrent un assortiment de modèles et d’outils pour personnaliser les billets, y compris la possibilité d’ajouter des photos et des liens hyperliens. Ces services offrent des outils tant pour les codeurs expérimentés ainsi que pour les non-initiés avec la possibilité de composer les messages en code ou par un éditeur de texte. Il est donc nécessaire que le service soit suffisamment simple pour tous les niveaux d’expertise. Ces outils permettent ainsi à chacun de publier du contenu, sans connaissances techniques préalables en lien avec la conception de sites Web. Le système construit des archives automatiquement, il offre des moyens de recherche au sein de l’ensemble des billets et enfin gère les commentaires des internautes lecteurs. La présentation varie peu d’un blog à l’autre principalement à cause de la structure chronologique des billets. L’exhibition des billets est la plupart du temps fait par ordre antéchronologique soit, le plus récent en premier.

Depuis quelques années, de nombreux sites de blogs sont gratuits. L’assistance technique est principalement limitée à la documentation en ligne, comme les questions fréquentes et une présentation de contenu du système. Cependant, les meilleurs sites proposent des tutoriels et un blog concernant l’aide à l’utilisateur en ligne. Il est également possible de lier son blog à celui d’une personne qui aborde les mêmes sujets thématiques afin de l’inciter à venir prendre connaissance de ses propres idées et éventuellement entamer une discussion en associant son nom ou le pseudonyme de son propre blog.

On compte 126 millions de blogs disponibles sur Internet en 2009 soit environ 13% de la population internaute. Parmi la trentaine de plates-formes proposant des blogs les plus performantes sont : WordPress, TypePad, Squarespace, Blogger, et MySpace, en perte de vitesse, qui souffre de l’arrivée de Dotclear en France. WordPress est accessible en 120 langues dont le français, et est adoptée par 11,6 millions d’utilisateurs, dont The National Post, Mcleans, PGA Tours, People Magazine, Martha Stewart, Wall Street Journal et de nombreux bloggeurs québécois importants, que sont Michelle Blanc, Kim Vallée, Diane Bourque, Dominique Arpin, Cindy Rivard et «Bu sur le Web».

En plus de pouvoir s’exprimer sur le Web le blog permet de créer un lien avec les internautes intéressés par notre travail et de connaître leur avis par le biais des commentaires.

Quels sont les derniers blogs que vous avez consulté? Par affaires…par intérêt personnel? Au bureau, à la maison, sur mobile?

Références utiles

Comparatif des plateformes de blog gratuites

http://www.clubic.com/article-67515-1-comparatif-plateformes-blogs.html

Wikipédia, l’encyclopédie gratuite : LE BLOG

http://fr.wikipedia.org/wiki/Blog

YOUTUBE ET LES AUTRES RÉSEAUX DE PARTAGE DU WEB 2.0

2 septembre 2010 | Outils technologiques, Slideshare, Web Marketing, YouTube | 1 Commentaire

Avec les réseaux sociaux les plus connus, que sont Facebook, 500 millions d’adhérents à ce jour, Twitter, 105 millions en avril 2010 et des adhésions de 300000 utilisateurs par jour, LinkedIn, qui présente des chiffres de 70 millions d’utilisateurs dans 200 pays et augmente d’une nouvelle inscription à chaque seconde, YouTube constitue l’outil de partage le plus connu. Facebook est un réseau social destiné à rassembler des personnes proches ou inconnues, Twitter est un réseau de micro blogging, tandis que LinkedIn est un service en ligne qui permet de construire et d’agréger son réseau professionnel. YouTube entre dans la zone de partage un peu plus particulière de l’image

YouTube est la plus grosse plateforme vidéo du web ; rachetée par Google fin 2006 elle a remplacé Google Vidéo. YouTube est un service gratuit de partage de vidéos en ligne permettant à tout le monde de visionner et de partager des vidéos envoyées par les membres. YouTube permet aux gens de télécharger facilement et de partager des clips vidéo sur www.YouTube.com et sur des sites Web de l’Internet, des appareils mobiles, dans les blogs ou encore dans des courriels.

Le site a été créé en février 2005 par trois anciens employés de PayPal en Californie. Il emploie la technique Adobe Flash pour afficher toutes sortes de vidéos. En octobre 2006, Google a annoncé son acquisition pour 1,65 milliard $us. Il est après Facebook et Google le troisième site le plus visité au monde selon Alexa. Son interface est déclinée pour 23 pays en 28 langues. Environ 24 heures de vidéos sont uploadées par les internautes chaque minute qui passe.  La plupart des vidéos du site peuvent être visualisées par tous les internautes, tandis que seules les personnes inscrites peuvent envoyer des vidéos de façon illimitée. Les concurrents sont Dailymotion (France) , Myvideo (Allemagne). La vidéo “Lady Gaga – Bad Romance” a été vue plus de 212 millions de fois par les utilisateurs du site. Une autre vidéo qui conquis une large audience de 90 millions de spectateurs ; “Susan Boyle – Britain’s so Talented”. YouTube n’en finit pas de grossir, en attendant d’être rentable pour Google

Flickr est un site web gratuit de partage de photos et de vidéos, avec certaines fonctionnalités payantes tant pour des photos personnelles que pour des photographes professionnels. D’abord un projet de création de deux personnes de Vancouver, la création du site remonte en 2004 sous la paternité de Yahoo une société de services sur Internet, opérant notamment un portail Web. En novembre 2009, le site hébergerait plus de 4 milliards de photos et accueillerait plus de 54 millions de visiteurs uniques par an. Les comptes gratuits permettent d’entreposer et de partager 200 photos par mois et un compte professionnel coute environ 25,00 $ par an pour un usage illimité. L’interface de Flickr permet de gérer ses photos de manière rapide et interactive: il est ainsi possible de saisir les mots-clés, titre et descriptif de chaque image et de voir la page finale mise à jour immédiatement, sans avoir besoin de recharger quoi que ce soit.

Slideshare a été développé pour l’hébergement et le partage de présentations PowerPoint ou encore de documents de la suite Office, (OpenOffice, Microsoft Office) ainsi que d’autres types de fichiers. Vous uploadez votre fichier et celui-ci est ensuite accessible sur le site en quelques clics. L’application transforme les fichiers et permet de les lire dans un lecteur flash qui vous permet de naviguer très facilement entre les pages (slides) de votre fichier. Slideshare est également une vraie mine d’or puisque vous accédez à tous les fichiers uploadés sur le site par les autres membres du site. On y trouve notamment des présentations des grandes sociétés qui mettent leurs documents suite à des conférences ou encore des individus qui veulent partager leurs connaissances. L’intérêt étant que vous pouvez télécharger chaque document au format pdf suite à une inscription obligatoire. La taille maximale d’un fichier supporté est 100 Mo.

Tout le côté interaction est bien développé. Vous pouvez partager toutes vos trouvailles sur les réseaux sociaux les plus connus mais aussi poursuivre votre recherche via des mots-clés ou encore via une liste de documents jugés similaires par le site.

Scribd est un site communautaire proposant à ses utilisateurs de partager des documents texte. Le site est ainsi comparable à YouTube, à ceci près que le type de contenu véhiculé est différent. Il peut s’agir de recettes de cuisine, des recueils de blagues ou encore de conseils pratiques. Plusieurs sortes de documents peuvent y être partagées, comme le doc, pdf, txt, ppt, xls, ps ou lit. Une fois les fichiers partagés, ils peuvent être visionnés par n’importe quel visiteur. Un élément intéressant de cette formule d’utilisateur du iPapier est une fonction eCommerce qui s’est développée, le Scribd Store, afin de permettre aux vendeurs de livres d’augmenter leurs réseaux de distribution.

Digg est un site Internet communautaire qui a pour but de faire noter et voter les utilisateurs sur une page web intéressante et proposée par un utilisateur. Typique du phénomène « Web 2.0 ». Il dispose de plusieurs catégories, telles: Technologie, Sciences, Monde et Affaires, Sports, Divertissement et Jeux, qui sont divisées en sous catégories. Les nouveaux articles et les sites Web soumis par les utilisateurs sont notés par d’autres utilisateurs. Si une proposition remporte le succès nécessaire, elle est affichée sur la page d’accueil. Les lecteurs peuvent voir tous les articles soumis par d’autres utilisateurs dans la section digg/News/Upcoming du site. Dès qu’un article reçoit assez de votes, il apparaît sur le page principale de Digg. À l’inverse, si l’article ne reçoit pas assez de votes ou si différents utilisateurs reportent un problème avec celui-ci, il est placé dans la catégorie Digg all, d’où il est susceptible d’être supprimé.

Netlog est un site belge de réseautage social destiné à rencontrer des personnes, un peu le même style que Facebook. Il rassemblerait plus de 69 millions de membres à travers le monde et est disponible en 27 langues. Netlog utilise une technologie de localisation qui lui permet de cibler géographiquement et de personnaliser son contenu en fonction du profil de chaque membre. Ceci donne aux membres des facilités de recherche des autres membres dont le profil correspond à leur classe d’âge et à leur région.

Je n’ai pas abordé le BLOG qui est une partie maitresse du Web 2.0. Il sera l’objet d’un prochain billet.

Les avez-vous visité ? Quelles sont vos impressions ?

twitter widget