Audit de saine gestion

« Nous maîtrisons le monde et devons apprendre à maîtriser notre propre maîtrise » Michel Serres

Le dictionnaire Larousse définit le vocable «audit» comme une procédure de contrôle de la comptabilité ou de la gestion d’une entreprise et de l’exécution de ses objectifs. À l’instar d’une mission comptable, l’audit de saine gestion recherche des informations probantes sur l’acte administratif reposant sur les principes de saine gestion, combinant les processus de gestion, PLANIFICATION, ORGANISATION, DIRECTION, CONTRÔLE et COORDINATION et les principes de TRANSPARENCE, de CONTINUITÉ, d’EFFICIENCE, d’ÉQUILIBRE, d’ÉQUITÉ et d’ABNÉGATION.

La vérification de la gestion, des gestes posés et des actes posés en vue d’atteindre des objectifs font partie de la reddition de compte d’un administrateur auprès de ses mandants. Les éléments utilisés pour émettre une opinion de conformité aux principes de saine gestion sont avant tout, des documents et des pièces justificatives, mais aussi des témoignages crédibles pouvant être corroborés et démontrés soit par une décision ou encore une pratique de notoriété publique.

Facettes d’intervention

Les principes de saine gestion
Le cadre de gestion de l’organisation
La planification du mandat
L’organisation de l’intervention
Le programme d’examen
L’opinion de conformité
Les fondements de l’opinion
Le rapport d’évaluation
Le mémoire de recommandations

Aucune organisation en effet n’a jamais pu et ne pourra jamais fonctionner
comme une machine. Son rendement dépend de la capacité de l’ensemble humain qu’elle constitue à coordonner ses activités de façon rationnelle.
Michel Crozier

[contact-form 1 “Formulaire de contact 1”]

Print Friendly
twitter widget
Get Adobe Flash player