Articles taggés ‘Favoris’

LA SAUVEGARDE DES FAVORIS

2 décembre 2010 | Gestion stratégique, Outils technologiques | 0 Commentaires

J’ai appris à l’usage l’importance de la sauvegarde des favoris (signets) de mon navigateur web. Une mise à jour problématique, un problème mécanique ou encore un changement d’équipement nous rend vulnérable à la perte de nos favoris de navigation sur l’Internet. Ceci peut représenter un préjudice important parce qu’ils représentent dans certains cas plusieurs heures de travail et de veille sur l’Internet. Dans un billet antérieur, je vous ai signalé l’existence de certains outils de partage de signets (Delicious, Diigo), toutefois, dans ce billet, j’aborderai l’angle de la sauvegarde de favoris pour un usage personnel. Deux options s’offrent à l’utilisateur : La sauvegarde sur un support interne et la sauvegarde sur un lecteur externe ou encore la sauvegarde sur le web.

La sauvegarde sur des supports personnels.

Dans Internet Explorer 8, une fonction d’importation-exportation est intégrée dans le menu fichier de la barre d’outils principale et permet d’exporter les favoris, flux et cookies vers un fichier de votre disque dur interne ou externe.

Favoris Internet Explorer

Favoris Internet Explorer

Pour le navigateur Firefox, dans la barre d’outils principale, sous le menu Marque-pages, il existe une fonction qui permet d’organiser vos favoris.

Signets Firefox

Favoris Firefox

Une nouvelle fenêtre permet d’accéder au menu d’importation et de sauvegarde.

Sauvegarde Firefox

Sauvegarde des favoris Firefox

Pour les utilisateurs de Google Chrome, à l’extrême droite sur la barre d’outils principale il y a un bouton pour personnaliser et contrôler Google Chrome qui ouvre un menu identifiant le gestionnaire de favoris.

Signets Chrome

Favoris Chrome

Ce gestionnaire ouvre une nouvelle fenêtre qui permet d’organiser les favoris et la fonction exportation permet de les sauvegarder dans un fichier.

Sauvegarde signets Chrome

Sauvegarde favoris Chrome

Pour le navigateur Safari, c’est la même procédure que pour le navigateur Internet Explorer et la fonction se retrouve sous la barre d’outils principale dans exporter des favoris.

Signets Safari

Favoris Safari

Vous pouvez classer le fichier dans un dossier de votre choix qui viendra doubler celui qui est habituellement placé sous le répertoire C : /documents and settings/nom d’utilisateur/favoris. Il est important d’identifier un lieu de sauvegarde où vous pouvez repérer le fichier facilement plus tard. Vous pouvez aussi sauvegarder ce fichier dans un support externe, clé USB ou encore disque dur externe qui offrent une meilleure protection surtout lorsqu’il y a des problèmes mécaniques avec l’ordinateur.

La sauvegarde sur le web

Certains services gratuits de sauvegarde de favoris existent aussi sur le Web. Dans un billet précédent, j’ai mentionné Delicious et Diigo, mais il existe aussi une formule qui permet d’enregistrer des liens vers vos sites Web préférés et d’y accéder ensuite à partir de n’importe quel ordinateur, n’importe où dans le monde. Il s’agit de Yahoo favoris. 

http://fr.bookmarks.yahoo.com/

Le navigateur Firefox offre aussi en module complémentaire une application Xmarks qui permet de synchroniser vos favoris avec une base de donnée en ligne dont vous êtes l’utilisateur.

http://www.xmarks.com/

L’effort demandé pour la sauvegarde est minime si on prend en considération que c’est parfois le résultat de nombreuses années de navigation et de veille qui sont intégrés dans ce fichier. En gestion des risques, c’est un investissement significatif dans une gestion efficiente de l’information.

Avez-vous d’autres outils que je ne connais pas? Merci d’avance pour l’information et je me ferai un plaisir de partager.

Références

Sauvegarder les signets

http://trancool.fr/comment-sauvegarder-signets-firefox-chrome-opera-safari/

Le carnet de signets

http://ntic.org/formation/tic/francais/modules/3csignets.php

La sauvegarde des favoris

http://www.pcastuces.com/newsletter/adj/1415.htm

JE PARTAGE MES FAVORIS

24 septembre 2010 | Outils technologiques | 1 Commentaire

Le partage de favoris en anglais « social bookmarking » est une façon pour les internautes de stocker, de classer, de chercher et de partager leurs liens favoris (signets). Les utilisateurs enregistrent des listes de sites Web qu’ils trouvent utiles. Ces listes sont accessibles aux utilisateurs d’un réseau ayant les mêmes centres d’intérêt. Ils peuvent être consultés par sujet, (alimentation et vins, livres, vidéos, commerce en ligne, ou de façon aléatoire. Ainsi, au lieu d’ajouter des sites à vos favoris sur votre propre ordinateur, vous les enregistrez sur un site accessible à tous, où chacun pourra les consulter. Vous avez aussi la possibilité de ne pas rendre un favori public. L’un des avantages de conserver ses favoris sur un site de partage de favoris, c’est qu’on peut y accéder depuis n’importe quel ordinateur connecté à Internet, par exemple depuis un cybercafé, son téléphone mobile, une bibliothèque. Ainsi, si vous tombez sur un article ou une page que vous trouvez intéressants et que vous voulez conserver pour les consulter plus tard ou pour les partager avec d’autres personnes, il vous suffit de cliquer sur l’un des liens souvent présents en bas de la page pour les ajouter à votre liste de favoris ou encore de les inscrire sur votre liste personnelle dans votre site de partage préféré.

Vous devez vous inscrire lors de votre première visite sur ces sites. Par la suite, ils se «rappellent» automatiquement de vous grâce à des cookies Les sites de partage de favoris les plus connus dans le monde anglophone sont par exemple del.icio.us, Digg, diigo. Les francophones ont à leur disposition, entre autres, bookmarks.fr.

Créé en 2003 par Joshua Schachter, racheté en 2005 par Yahoo!, del.icio.us l’un des sites les plus utilisé. Il est toutefois en anglais seulement mais son interface est facile d’utilisation. Le nom de domaine de del.icio.us n’est pas du tout dû au hasard puisqu’il s’agit en fait d’un jeu de mots. Il faut lire : delicious (délicieux en anglais). A la publication vous pouvez ajouter un marqueur è l’intention d’une autre personne de votre groupe. Si vous utilisez cette option, del.icio.us indique automatiquement à votre vis-à-vis que vous voulez attirer son attention sur cette page. Lorsqu’il ouvrira sa page del.icio.us, il verra que vous lui avez signalé un lien. Avec del.icio.us, on peut installer des boutons dans le navigateur pour rendre la sauvegarde des pages plus facile.

Développé comme expérience à partir de novembre 2004, le site a été lancé en décembre 2005. Digg est un site Internet communautaire qui a pour but de faire voter les utilisateurs pour une page web intéressante et proposée par un utilisateur. Typique du phénomène « Web 2.0 », il combine social bookmarking, blog et syndication (suivi des flux). Il dispose de plusieurs catégories, telles : Technologie, Sciences, Monde et Affaires, Sports, Divertissement et Jeux. Les nouveaux articles et les sites web soumis par les utilisateurs sont notés par d’autres utilisateurs. Si une proposition remporte le succès nécessaire, elle est affichée sur la page d’accueil.

 Créé en 2006, diigo illustre peut être l’évolution du partage de favoris. Ce site offre des fonctionnalités supplémentaires, il propose d’effectuer en parallèle la sauvegarde de nos favoris sur notre compte del.icio.us, mais il permet surtout de surligner et de sauvegarder différentes parties de la page web et de les conserver dans son bookmark diigo. L’outil permet même de récupérer un article que vous jugez intéressant et d’y mettre une note pour lecture plus tard. Après la lecture, il est possible de la classer ou encore de l’enlever de vos favoris.

 Créé en 2005 par Seth Godin, ce service se situe entre réseau social et «social bookmarking». Toute personne ayant une passion ou un intérêt particulier pour un sujet est invitée à déposer ses sites favoris sur une page (nommée lense) afin de les rendre accessible à tous. Une forme de rétribution est prévue si vos favoris sont pertinents et appréciés par les visiteurs

 Bookmarks.fr. Le site est simple. Il s’agit d’un site de partage de Favoris internet mais dans la langue de Molière. Ici on ne vote pas comme sur Digg , on partage c’est tout.

Le social bookmarking permet aussi de faire des découvertes intéressantes. Vous pouvez savoir quels usagers ont enregistré le même lien que vous. De là, vous pouvez consulter leur liste de favoris et découvrir d’autres ressources intéressantes. Ça permet le développement de réseaux passifs : vous partagez avec des gens que vous ne connaissez pas qui peuvent être n’importe où dans le monde. Pour quelqu’un qui utilise régulièrement le Web et qui veut organiser, décrire et partager ses trouvailles, le partage de favoris est très intéressant.

Mes favoris partagés

http://www.delicious.com/jean_claude.plourde

Et vous, y voyez-vous un intérêt?

Références :

 Le blog de Domonique,bibl.prof.

http://dominiquep.wordpress.com/2007/01/26/outils-de-partage-de-favoris-social-bookmarking/

Wikipédia l’encyclopédie libre

http://fr.wikipedia.org/wiki/Social_bookmarking

twitter widget