Articles taggés ‘optimisation site’

ACCAPARER L’INTÉRÊT DE GOOGLE : LE RÉFÉRENCEMENT

4 novembre 2010 | Outils technologiques, Web Marketing | 1 Commentaire

Quand nous tenons des activités sur l’Internet, Google c’est un peu, comme au jeu de la séduction, l’ami ultime que tout le monde veut avoir, parce qu’il a beaucoup de contacts et de références à nous faire connaître et à partager. C’est la personne intéressante avec laquelle tous aimeraient bien développer une relation particulière. Certes il a des semblables, Bing, Yahoo, mais son aura est tellement grande qu’il leur fait ombrage. Mais comment se faire remarquer par cette personne et devenir un proche pour qu’il nous place en haut de son carnet de référence et qu’il suscite l’intérêt chez ses contacts et amis. Comment faire l’étalement de nos qualités, aux yeux d’une multitude de personnes, afin de répondre à ce que celles-ci recherchent sur l’internet : Un produit, un service, une information, un contact particulier, un échange de propos et même un ami.

Il nous est parfois difficile de comprendre, au jeu de la séduction, quelle est la caractéristique qui nous fait ressortir du groupe et attire l’attention d’une personne en particulier. C’est toujours un peu obscur mais avec l’expérience, nous pouvons dégager certains traits personnels distinctifs qui nous avantagent en comparaison des autres. Il en est de même avec Google à l’égard de notre site web. Pour les initiés, on appelle cet exercice le référencement naturel. Personne ne connait l’algorithme de Google. Plus de 200 éléments sont considérés et des modifications sont apportées à tous les jours. Si nous ne saisissons pas la globalité des mécanismes qui régissent “la dictature Google”, nous aurons toujours du mal à comprendre pourquoi on ne reçoit pas TOUT DE SUITE des centaines de visiteurs sur notre site web. En réalité, la non reconnaissance de notre site par Google peut résulter d’un mauvais étalage de nos qualités et ne résulterait pas d’un manque de valeur. Comment faire étalage de ses qualités auprès de Google?

Le référencement, est une discipline qui peut rapidement devenir complexe, mais à la base une série de bonnes pratiques peuvent facilement être mises en place afin de maximiser l’apparition de notre site sur les résultats d’une recherche par Google. Voici donc quelques conseils de base pour améliorer le positionnement de notre site sur les engins de recherche du Web. Ils sont faciles à mettre en place pour optimiser un site qui existe déjà. Pour les personnes qui n’ont pas les connaissances en développement de sites web, vous devez apporter certains de ces questionnements auprès de l’entreprise qui a construit votre site.

  •  un contenu original et attractif,
  • un titre bien choisi,
  • une URL adaptée,
  • un corps de page lisible par les moteurs,
  • des balises META décrivant précisément le contenu de la page,
  • des hyperliens bien pensés,
  • des attributs ALT pour décrire le contenu des images,
  • le sitemap pour les moteurs de recherche.

Contenu de la page web

Les moteurs de recherche valorisent les sites qui ont un contenu consistant et original et qui doit être dominant par rapport aux photos, bannières, vidéos et autre matériel flash. Dans l’optique de fournir le meilleur contenu aux visiteurs, les moteurs de recherche accordent de l’importance à la mise à jour régulière des informations. Un contenu original demande de traiter du sujet et de lui amener de la plus-value en approfondissant certains points, en l’organisant d’une manière différente ou en mettant en relation des informations complémentaires. Il est important de sélectionner des mots-clés qui correspondent à la thématique du site et de les utiliser dans le titre de page. L’utilisation de synonymes dans les textes est fortement recommandée afin de maximiser leur portée dans les moteurs de recherche.

Titre de la page

Le titre doit décrire en peu de mots le contenu de la page, c’est notamment le premier élément que le visiteur va lire dans la page de résultat de recherche de Google, il est donc essentiel de lui accorder une importance particulière. Comme chaque page est différente, il doit représenter le plus précisément possible, en 6 ou 7 mots maximum, le contenu de la page web et sa longueur totale recommandée ne doit pas dépasser 60 caractères, espaces inclus. Le titre est d’autant plus important qu’il s’agit de l’information qui s’affichera dans les favoris de l’internaute, ainsi que dans l’historique. Il doit, si possible, être atemporel pour survivre à l’usure du temps.

URL de la page

Notre site comprend plusieurs pages qu’il faut nommer distinctement et adéquatement. Certains moteurs de recherche accordent une importance capitale aux mots-clés présents dans l’URL, notamment les mots-clés présents dans le nom de domaine. Il est donc conseillé de mettre un nom de fichier adapté, contenant un ou deux mots-clés, pour chacun des fichiers du site. Tout comme le titre, l’adresse d’une page web doit refléter le contenu de cette page. L’adresse d’une page est constituée de segments. Le premier segment est le nom du site (http://www.gestionove.org/ ) et les segments qui suivent reflètent la structure de votre arborescence (http://www.gestionove.org/services/) , jusqu’à l’atteinte du segment final, soit le nom de la page (http://www.gestionove.org/services/reflexion-strategique/)

Corps de la page

La base de nos pages doit être bien divisée, de posséder un titre, des sous-titres et des sous-sous-titres, etc. L’utilisation de cette structure est primordiale non seulement pour faciliter la lecture d’un texte, mais aussi pour permettre aux robots des moteurs de recherche de bien analyser le contenu de nos pages. Afin de valoriser au maximum le contenu de chaque page il est nécessaire que celui-ci soit transparent (par opposition aux contenus opaques tels que le flash), c’est-à-dire qu’il comporte un maximum de texte, indexable par les moteurs. Un rappel que le contenu de la page doit être avant tout un contenu de qualité adressé aux visiteurs, et qu’il est possible de l’améliorer en veillant à ce que différents mots-clés soient présents. Les cadres (frames) sont fortement déconseillés car ils empêchent parfois l’indexation du site dans de bonnes conditions.

Balises META

Les développeurs de sites web connaissent les META Tags, des balises non affichées à insérer en début de document HTML afin de décrire plus finement le document. Parmi celles-ci, les balises keywords et description permettent respectivement d’ajouter des mots-clés et une description de la page, sans les afficher aux visiteurs. Bien que les moteurs de recherche utilisent de moins en moins ces informations lors de l’indexation et que Google ne l’utilise plus, un effort minimal peut être fait pour rédiger la description de manière vendeuse parce qu’elle est parfois utilisée dans l’extrait des résultats de recherche sur Google. Il est donc nécessaire d’être convaincant et commercial pour attirer les internautes en les incitant à cliquer sur le lien. Pour ce qui est des mots-clés, ils doivent tourner autour de 2 ou 3 thématiques au maximum.

Liens hypertextes

Les hyperliens, c’est ce qui donne de la valeur aux pages Web. Afin de donner le maximum de visibilité à chacune de nos pages, il est très important d’établir des liens internes entre les pages pour permettre au robots de parcourir la totalité de notre arborescence. Ainsi il peut être intéressant de créer une page présentant l’architecture de notre site et contenant des pointeurs vers chacune de nos pages. Le lien interne est placé directement dans le texte de nos pages et plus la page vers laquelle pointe un lien interne complète le concept qui est traité sur l’autre page, plus ce lien possède de la valeur aux yeux des robots de Google.

Il peut aussi être intéressant d’ajouter des liens externes vers d’autres sites, afin d’approfondir certains concepts, services, produits que l’on présente. Ce sera apprécié par Google, surtout si nous réussissons à faire un échange de liens, c’est-à-dire à faire en sorte que le site sur lequel nous envoyons les internautes place aussi un lien pour nous envoyer des internautes.

Attributs ALT des images

Les images du site sont opaques pour les moteurs de recherche, c’est-à-dire qu’ils ne sont pas capables d’en indexer le contenu, Il est donc conseillé de mettre un attribut ALT sur chacune des images, permettant d’en décrire le contenu. La balise ALT est également primordiale pour les non-voyants, navigant à l’aide de terminaux en braille.

Le sitemap

Le sitemap favorise le référencement de nos pages par les moteurs de recherche et contribue ainsi au plus grand rayonnement de nos pages sur Google. Il est très facile à mettre en place. La plupart des systèmes de gestion de contenu (CMS), exemple WordPress, sont dotés de modules pour la création automatique de sitemap; il ne suffit que de les installer et de les activer. Si jamais vous ne disposez pas d’un tel module, vous pouvez aussi utiliser le service Web de xml-sitemaps pour créer votre sitemap en ligne. Une fois crée, n’oubliez pas de le soumettre à Google pour qu’il puisse prendre connaissance de l’arborescence des pages de votre site. Vous pouvez aussi vous créer un compte sur Google webmaster tools pour ce faire.

Rappels de base

L’optimisation de site pour les moteurs de recherche, le Search Engine Optimization (SEO) en anglais est le passage obligé pour réussir un bon référencement naturel et devenir une référence privilégiée de Google. Il existe aussi un référencement marchand dont j’ai parlé antérieurement. Les internautes n’ont pas plus de 4 à 5 secondes à consacrer au chargement de la page. Les moteurs non plus. Assurez-vous que les images et les scripts n’alourdissent pas trop les pages au point d’influencer négativement le temps de chargement. Bien que l’entreprise met en ligne un site web, l’élément de référence pour les moteurs de recherche est la page web, il faut donc penser, lors de la conception du site web, à structurer les pages en prenant en compte les conseils ci-dessus pour chacune des pages. Il est donc impératif de choisir un titre, une URL et des contenus riches (etc.) adaptés pour chacune des pages de notre site. Il faut aussi penser à suivre sa position dans le marché et évaluer sa performance sur les visites et ses taux de conversion au regard des objectifs fixés.

Et vous quels outils utilisez-vous pour optimiser les pages de votre site internet pour les moteurs de recherche?

Références :

Orénoque interactif

http://www.orenoque.com/20100430367/referencement-web/analyse-du-referencement-selon-google-une-mesure-simple-pour-ameliorer-votre-site.html

http://www.orenoque.com/20100507369/referencement-web/balise-meta-keywords-et-referencement.-mythe-realite-et-huile-de-serpent.html

Le blog de Carmen Gerea

http://carmengerea.com/categorie/referencement-organique-seo/

Kinaze

http://www.kinaze.org/comment-optimiser-facilement-votre-site-pour-google/

Guide Google

http://static.googleusercontent.com/external_content/untrusted_dlcp/www.google.fr/fr/fr/intl/fr/webmasters/docs/search-engine-optimization-starter-guide-fr.pdf

Comment ça marche.

http://www.commentcamarche.net/contents/web/referencement.php3

LA VISIBILITÉ D’ENTREPRISE SUR LE WEB

19 octobre 2010 | Gestion des organisations, Gestion stratégique, Outils technologiques, Web Marketing | 4 Commentaires

Au cours des dernières années, de nombreuses entreprises ont ajouté à leurs outils  traditionnels de promotion, que sont la publicité radio, l’affichage, les communiqués de presse, les concours ou encore les messages télévisés, des actions sur le web afin de gagner en notoriété et en popularité et d’attirer de nouveaux clients. En améliorant notre visibilité sur l’Internet, nous permettons aux internautes d’accéder aux coordonnées de notre entreprise, au descriptif de nos activités et produits ainsi qu’à son actualité. De plus, nous avons à gagner à être plus connu dans la mesure où les visiteurs de notre site pourront se souvenir de nous en cas de besoin et en parler à leurs proches. Concrètement, les actions de visibilité par l’Internet peuvent prendre trois avenues : Disposer d’un site Internet et apparaître sur d’autres sites Internet, s’inscrire et assurer une présence active dans les réseaux sociaux et aussi publier du contenu et afficher son expertise sur Internet

Le Web est devenu une vitrine de promotion pour 64.8% des PME québécoises branchées selon une étude réalisée par le CEFRIO (Centre Francophone d’Informatisation des Organisations) en 2009. Pour qu’un site Web soit vu par les internautes, nous devons prendre certaines actions.

D’ABORD UN SITE INTERNET

LE RÉFÉRENCEMENT DE SON SITE

On désigne habituellement par le terme « référencement » l’ensemble des techniques permettant d’améliorer la visibilité d’un site web : Trois axes sont utilisés : L’indexation consistant à faire connaître le site auprès des outils de recherche particulièrement Google. On apprend dernièrement que 97% des recherches réalisées à partir du téléphone mobile utilisent ce moteur de recherche. Il devient un incontournable. Le positionnement consistant à positionner le site ou certaines pages du site en première page des résultats de recherche pour certains mots-clés et enfin le classement dont le but est similaire au positionnement mais pour des expressions plus élaborées. Toute la difficulté de l’exercice ne réside pas tant dans la promotion du site auprès des moteurs de recherche que dans la structuration du contenu pour être bien positionné dans les résultats sur des mots-clés préalablement choisis.

Il est donc essentiel avant tout chose de se préoccuper du contenu que l’on propose afin de répondre au mieux aux attentes des internautes, et d’identifier dans un second temps les mots-clés susceptibles d’être saisis par ces derniers. Habituellement, c’est un travail conjoint de l’entreprise et de votre concepteur de site, toutefois, il en est de notre responsabilité d’en vérifier la qualité du produit fini avant de le mettre en ligne.

Il existe aussi un référencement payant qui consiste à payer pour placer un lien vers son site web à un endroit précis dans un contexte précis. Dans une campagne AdWords par exemple, Google permet à quiconque de payer pour afficher sa publicité en fonction de mots clés. Plus le prix payé est élevé, plus la position de la publicité sera favorable. Le prix varie, bien évidemment, en fonction de la compétition

LES LIENS RÉCIPROQUES

La mise en place de liens réciproques consiste à établir un partenariat sous forme d’échange de liens entre plusieurs sites complémentaires, afin d’augmenter mutuellement la fréquentation. Il s’agit d’une des stratégies de promotion des plus avantageuses, tant en termes de simplicité de mise en oeuvre que de coût.

L’échange de liens permet de bénéficier d’un trafic qualifié en provenance des sites partenaires choisis. Il est nécessaire de choisir des sites complémentaires au sien et non des sites directement concurrents. Les futurs partenaires devront notamment être choisis sur les critères suivants : notoriété, qualité du contenu, affluence, positionnement dans les outils de recherche.

LA LOCALISATION DE L’ENTREPRISE

Nos clients ou partenaires potentiels doivent nous identifier sur l’Internet et ce, sans nécessairement passer par un moteur de recherche. La solution ? Apparaître sur les services de cartes et itinéraires en ligne. L’outil le plus connu pour offrir cette visibilité : Google Maps, C’est gratuit et l’inscription est relativement facile. D’autres services de cartographie en ligne sont aussi disponibles : Bing Maps, Yahoo Maps.

LES PAGES JAUNES

Les Pages Jaunes en ligne sont un moyen pratique pour vous distinguer des concurrents de votre secteur. Le site est très fréquenté par les internautes. Seules les coordonnées de base de l’entreprise sont indiquées, adresse, téléphone, site Web, courriel. Mais en utilisant deux outils payants, vous pouvez considérablement mettre en valeur les coordonnées de votre entreprise.

L’ÉCHANGE DE CONTENU

L’échange de contenu est un bon moyen de faire connaître son site tout en tissant des relations avec des sites partenaires. Il consiste à mettre à disposition d’autres sites des éléments de contenu contre de la visibilité, grâce à un hyperlien vers la source, accompagné éventuellement d’un logo.

LES ANNUAIRES

Il existe un outil simple pour augmenter la visibilité du site web de l’entreprise, sans être un pro du référencement : les annuaires généralistes. Comparables aux Pages Jaunes, l’inscription est la plupart du temps gratuite et les informations de base sont indiquées. Quelques ressources : Mon-bottin.com, Ourbis.com. Profilecanada.com, Canada 411.ca

LA PROMOTION SUR SUPPORT TRADITIONNEL

Le communiqué de presse, la carte d’affaire, les devis et factures, les catalogues, les brochures, le papier entêté et autres produits imprimés devaient tous faire apparaître l’adresse du site Internet (URL) de l’entreprise.

PARTICIPATION AUX RÉSEAUX SOCIAUX

La participation active aux réseaux sociaux Facebook, Twitter et LinkedIn offre un formidable potentiel d’acquisition de nouveaux clients à coût peu élevé. Les entreprises en sont venues à proposer des bonis pour inciter les internautes, visiteurs du site web de l’entreprise, à relayer une promotion, une offre, une information ou recommander un produit auprès de leur réseau personnel. C’est une nouvelle façon d’entrer en communication avec une clientèle potentielle. Bien que 49% des personnes qui se sont inscrits fan de l’entreprise le font pour une promotion ciblée, 34% le font pour exprimer leur satisfaction à l’égard de la marque. C’est souvent un lieu de contact avec les clients concernant l’ouverture d’un nouveau service, une promotion ciblée ou encore une invitation spéciale qui les favorisera par rapport aux autres clients. C’est une forme de bouche-à-oreille numérique. Comme consommateurs, ces internautes n’hésitent pas à entrer en communication avec l’entreprise pour signifier leur expérience produit. Ça vaut parfois mieux qu’une coûteuse étude de marché mal adaptée à l’environnement de l’entreprise.

LE CONTENU DE LA PAGE WEB

Les moteurs de recherche cherchent avant tout à fournir un service de qualité à leurs utilisateurs en leur donnant les résultats les plus pertinents en fonction de leur recherche. Ainsi avant même de songer à améliorer le référencement il est indispensable de s’attacher à créer un contenu consistant et original. Un contenu original ne signifie pas un contenu qui n’est proposé par aucun autre site, cela s’avèrerait une mission impossible. Il est possible de traiter un sujet, en l’organisant d’une manière originale ou en mettant en relation des informations différentes.

Les moteurs de recherche accordent de l’importance à la mise à jour des informations. Le fait de mettre à jour les pages du site permet donc d’augmenter l’indice accordé par le moteur de recherche pour notre site ou en tout cas la fréquence de passage du robot d’indexation. Les images présentes sur un site sont opaques pour les moteurs de recherche, c’est-à-dire qu’ils ne sont pas capables d’en indexer le contenu, il est donc conseillé de mettre un titre ou description sur chacune des images.

Comme le site web est généralement composé de plusieurs pages, il faut penser à indexer correctement la page d’accueil mais aussi les autres pages. Ce sont souvent celles qui contiennent le contenu intéressant.

Il existe de nombreux outils qui offrent la possibilité de mettre à jour nous-mêmes nos différentes pages de sites Web : WordPress , Drupal  et Joomla sont certes les plus connus, ils offrent la possibilité de tenir un blog, pour le renouvellement de contenu. Sur une base plus locale, le fournisseur Azentic offre sa solution Apdev, mais qui ne prend pas en charge un blog, et la possibilité d’interaction directe entreprise et internaute.

La croissance des achats par l’Internet n’est plus à démontrer et constitue une fuite commerciale importante pour la région. Un mix-marketing adapté à la situation actuelle des marchés demande, à mon avis, la conjugaison du marketing traditionnel et du webmarketing, qui ne sont pas nécessairement concurrents. Ainsi une promotion online (sur le web) bien articulée avec une promotion offline (traditionnelle) aura encore plus d’impact.

Quelles sont vos actions entreprises dans le secteur du webmarketing? Vos commentaires sont appréciés…

Références :

Les affaires.com

http://www.lesaffaires.com/dossier/quatre-strategies-de-croissance-gagnantes/une-presence-sur-le-web-un-incontournable-pour-les-pme/515573

CEFRIO

https://www.cefrio.qc.ca/index.php?eID=tx_nawsecuredl&u=3364&file=fileadmin/doc_bloc_achat/netpmefaitssaillants2009secur.pdf&t=1287518527&hash=39ce0435a4adc2d37e2c894c3081515a

Promotion de site web

http://www.commentcamarche.net/contents/web/promotion.php3

Le blogue de Michelle Blanc : Stratégie des médias sociaux

http://www.michelleblanc.com/2009/05/29/planifier-strategie-medias-sociaux/

Optimiser son site pour Google

http://www.kinaze.org/comment-optimiser-facilement-votre-site-pour-google/

MON MARKETING SUR LE WEB

9 octobre 2010 | Facebook, Gestion des organisations, LinkedIn, Twitter, Web Marketing | 1 Commentaire

Avec le développement de l’Internet au cours de dernières années, une grande majorité des entreprises ont vu l’occasion d’améliorer leurs chiffres d’affaires et ont décidé en complément de la publicité dans les médias traditionnels, radio, journaux, télévision, affichage publicitaire, de développer une présence sur le Web. Cette présence s’est d’abord fait dans un contexte de vitrine, c’est à dire un affichage de la marque, des produits et services vendus et des coordonnées de l’entreprise par un site internet d’affaire. Le développement des réseaux sociaux à ouvert la voie à un marketing interactif permettant à l’entreprise d’avoir des contacts directs avec ses clients et clients potentiels, tout en offrant des opportunités nouvelles de gestion de marque et de promotions ciblées sur certains groupes. Il s’est développé une nouvelle discipline, le webmarketing qui consiste à promouvoir un site, un produit ou un service, une marque par un ensemble d’outils internet. Ces outils sont : l’optimisation de site internet, les campagnes d’achat de mots clés, le marketing viral, l’affiliation, l’e-mailing, la publicité sur site, la publication sur un blogue, la participation à des réseaux sociaux, le coworking, …Le webmarketing qu’on connaît actuellement risque de se transformer au cours des prochaines années en eMarketing. Il ne sera donc plus limité au réseau Internet mais empruntera également d’autres autoroutes de l’information comme la téléphonie mobile, la télévision interactive… Comme entreprise, il nous faut se questionner sur la place que ce nouvel environnement numérique prendra dans notre stratégie marketing. Comment adapter nos ressources du mix-marketing et quels outils choisir pour s’adapter à ce nouvel environnement?

 La vitrine d’abord

Mon expérience de présence Web remonte au mois de novembre 2006 et mon cheminement se compare certainement à de nombreuses entreprises qui, comme moi, ont voulu se faire connaître avec une vitrine sur l’internet. J’avais une perception dénaturée que l’internet était un outil magique et que la simple présence d’un site web est suffisante pour amener notoriété et contrats d’affaires. Oups! Trois ans plus tard, une seule de mes occasions d’affaires était issue directement de ma présence sur le Web et relevait d’une recherche par mot-clé sur Google, De plus dans cette requête du client, mon site apparaissait seulement dans la quatrième page des résultats. J’étais pour ainsi dire invisible sur le Web, et je m’interrogeais sur ce média utilisé pour faire la publicité autour de mes services de consultations en gestion des organisations.

Ma décision de me positionner sur le Web ne découlait pas d’une grande analyse de la situation. J’avais agis comme le font probablement une grande majorité des entreprises la première fois, par expérience et par mimétisme d’autres entreprises. Avec le recul d’aujourd’hui, j’ai omis une étape fondamentale de gestion, l’analyse stratégique : Quelle est la concurrence dans le domaine? Quel est l’ampleur du marché que je veux conquérir? Quel est le positionnement de la concurrence? Quelles sont les opportunités prévisibles à court et moyen terme? Quels sont mes objectifs financiers? Dans quel secteur d’activité sera ma clientèle cible? C’est une étape préalable qui doit être réalisée avec beaucoup d’attention parce que les résultats en découlent. Est-ce que je veux que mon site web soit une vitrine, un système de gestion de contenu (CMS), un système de gestion de relation client (CRM). Nous portons très souvent attention au contenu, l’organisation générale et la beauté du produit fini pour le mettre en ligne rapidement au détriment d’une analyse de l’environnement et des objectifs poursuivis. «Si vous ne savez pas où vous allez, vous arriverez ailleurs». La parole de Lawrence Peter, s’est appliquée à ma situation. Les autres outils publicitaires, contacts personnels et la promotion sont demeurés actifs, mais pour une plus value d’affaires sur ma présence sur le Web, l’occasion n’y était pas.

Le trafic

Comme deuxième élément dans la stratégie du webmarketing, l’enjeu est de répondre aux besoins et aux attentes des internautes, tout en répondant aux objectifs de l’entreprise, rehaussement de l’image, vente de produits ou de services, augmentation de notoriété ou encore ouverture sur de nouveaux marchés…

Il faut faire en sorte que le site soit le plus ergonomique possible et agréable à visiter. Beaucoup de facettes reliées à l’accessibilité et à la configuration du site méritent une attention : La performance du serveur, la configuration du site, la conformité de codification des pages, le poids des pages, l’architecture, le parcours de l’internaute, l’ordonnancement de l’information. Ces éléments sont la plupart du temps sous la responsabilité du concepteur de sites web.

Certains outils existent pour vérifier la qualité du site au regard des standards de l’industrie. La qualité de l’intégration HTML peut être jugée par des validateurs W3C, mais le respect de la sémantique, les titres, les paragraphes, la police de caractère, c’est à dire l’apparence de contenu, doit être validée par l’œil humain. Pour l’accessibilité, il faut maintenant se préoccuper de certaines clientèles spécifiques comme les non-voyants et des outils existent pour répondre à ce critère de qualité.

La génération de trafic ciblé passe aussi par le référencement naturel. La règle numéro un est sans conteste d’avoir un site au réel contenu. Cela paraît tout simple mais il est primordial d’avoir un contenu utile et original et d’en identifier certains mots-clés. Il est aussi absolument indispensable d’avoir un grand nombre de liens pointant vers votre site, on appelle ça des backlinks et il faut en rechercher qui sont de qualité. Autre conseil de base, avoir des titres de pages précis, ciblés et percutants. De plus, le maillage interne dans le site et la mise à jour régulière du site permettront à Google de trouver le site avant les autres et favoriseront l’arrivée de nouveaux visiteurs. La dernière valeur ajoutée au trafic qui est en nette progression provient d’une participation active aux réseaux sociaux Facebook, Twitter, LinkedIn et autres.

Il existe aussi d’autres avenues pour augmenter le trafic sur votre site : les liens Adsense, le programme d’affiliation, les échanges de liens, le e-Mailing, une campagne Adwords…et j’y reviendrai

La mesure

Dans l’optimisation de la performance d’un site web, il faut aussi regarder du coté des visiteurs. Avec des outils gratuits comme «Google analytics» on peut tout savoir, quasiment sans limite des actions de vos visiteurs à condition de l’utiliser et de sortir son rapport régulièrement.

Nous pouvons dans ce type de rapport identifier quels sont les mots-clés qui nous apportent du trafic et tester de nouveaux mots-clés pour en vérifier l’impact sur la fréquentation. C’est aussi important de voir la provenance des visiteurs et de comparer le nombre de ceux qui viennent de Google ou autres moteurs de recherche avec ceux qui viennent des sites référents, réseaux sociaux, groupes professionnels, blogues professionnels et autres. Nous pouvons aussi identifier des paramètres qui nous informent sur la qualité des visites : le temps passé sur la page, les utilisateurs fidèles qui reviennent sur notre site, pour un site marchand, le nombre moyen de visites avant la conversion du visiteur en client. La position géographique de l’internaute peut aussi nous renseigner. Certes l’internaute en provenance d’Allemagne et celui de Russie qui ont visité mon site d’entreprise le mois dernier ne sont pas dans ma clientèle cible, mais je montre un certain intérêt pour les 11 internautes provenant de la France. Mes constats, que plus de 31,6% de mes visites provenaient de la Ville de Gaspé et que 62 % venaient d’autres villes du Québec, sont assez intéressants et répondaient à mes attentes.

Le taux de rebond est la donnée la plus simple à constater et également une des plus importantes. Il s’agit de constater combien de visiteurs quittent le site juste après être arrivés, sans avoir cliqué sur le moindre lien. L’Allemand et le Russe ne sont demeurés que deux secondes comparativement à un temps présence moyen de 3.09 minutes, mais ils ont fait au moins un clic. Il est aussi important de savoir sur quelle page les internautes quittent le site. Dans le cas d’un site eCommerce, s’ils quittent au moment de payer, il faudrait peut-être prendre action pour modifier les modalités de paiement.

Il faut retenir, qu’avec des outils gratuits qui sont puissants en analyse de fréquentation, nous pouvons en apprendre beaucoup pour optimiser notre site et suivre son positionnement sur les moteurs de recherche et sa visibilité.

La suite

Sans nécessairement tout reprendre à zéro, j’ai depuis quelques mois fait une analyse de l’environnement dans lequel évolue mon entreprise et j’ai revu l’ensemble de mon mix-marketing et de ma présence sur le Web. Je me suis inscrit sur les principaux réseaux sociaux, Facebook, Twitter, LinkedIn, j’ai développé un blog où je publie régulièrement des billets sur l’impact de l’internet dans notre quotidien. J’ai aussi fait un exercice de reconstruction de mon site d’affaire et entrepris un exercice d’optimisation afin de mieux me positionner auprès de mes clients et clients potentiel. Mes données de fréquentation ont évolué très positivement et j’anticipe dans quelque temps une conversion de mes efforts en chiffre d’affaire. J’entretiens aussi une proximité avec un autre secteur d’activité sur le Web, la fleuristerie, qui après les entreprises de marketing, les banques, les médias traditionnels qui sont dans une classe à part, se situe au douzième rang aux États-Unis, en avant du secteur des agences de voyage, du secteur des télécommunications dans l’usage des réseaux sociaux. Cette utilisation importante du Web dans ce domaine spécifique, me porte à croire que le marketing sur le Web progressera de façon importante à court terme. Je crois que la notoriété de la marque sur le Web est génératrice de trafic et donc de conversion. Je vous en reparle au cours des prochains mois après avoir fait une veille sur l’Internet dans le champ du Web Marketing et de l’optimisation des sites web.

Et vous que pensez-vous de votre présence sur le Web ? Vos commentaires sont les bienvenus et j’y apporterai une attention particulière.

Références :

Markup validation service W3C

http://validator.w3.org/

Natural.net

http://www.qualite-site-internet.fr/

95 critères AccessiWeb

http://www.accessiweb.org/fr/Label_Accessibilite/criteres_accessiweb/95_accessiweb_lineaire/

http://www.accessibiliteweb.org/bdc/methodologies/developpement-maintien-accessibilite-site-web

WebRankInfo

http://www.webrankinfo.com/dossiers/conseils/referencement

twitter widget